Kasabian @Le bikini, Ramonville le 09 Juin 2010

Arrivée une heure avant le début du concert, surprise surprise, qui retrouvons-nous ? Notre acolyte de concerts Emilie, accompagnée de Virginie, qui lui a heureusement rappelé que le concert était ce soir : c’est sûr qu’avec les 2 reports + l’annulation, c’était dur de savoir si réellement le concert aurait lieu! Enfin, cette fois-ci, les portes étaient ouvertes, déjà c’était un bon point. Première impression en rentrant -pour la première fois- au Bikini, cette salle de concerts qui fait à la fois resto, piscine et bar : super agréable. Le soleil était au rendez-vous, la piscine était mi éclairée, et hormis la horde de publicité qui nous ont été distribuées à l’entrée, le décor avec ses palmiers était d’un apaisement certain.

Enfin, publicité qui nous a fait RAGER puisqu’on a pu se rendre compte que le 13 Juillet Mister Julian Casablancas débarquait dans cette mini salle, non, on n’y croyait pas, Casablancas dans ce trou perdu et qui plus est dans ce minuscule bar à concerts de 1500 personnes? Mais pourquoiiii, pourquoi c’est quand on sera à Montréal ? (Checkage sur le site officiel le soir même, bordel c’est vraiment vrai qu’il vient dans quelques semaines !!) Bref, la première partie nous a permis d’oublier momentanément d’oublier ce détail et (je ne me souviens plus du nom du groupe) nous a fait une démonstration royale de comment assurer lorsque t’es tout seul sur scène avec ta guitare, deux micros et un ordinateur. Superbe première partie, juste le temps de souffler avant que la foule ne se compacte un peu plus.

Début du concert, on a déjà chaud, mais Emilie, Virginie, l’Homme et moi nous serrons comme des crevettes pour essayer d’atteindre un peu plus la scène. Attend, on a attendu presque 8 mois pour les voir, maintenant je tuerais s’il le faut ! Ambiance superbe, les 4 lads ont enchaîné Fast Fuse avec Shoot the Runner qui a complètement électrisé la foule. Juste le temps de voir un petit groupe de gens forcer le passage que l’on s’est fait embarquer avec eux, tant mieux, j’ai pu avancer d’au moins 5 mètres ! Petite salle oblige, la vue était carrément imprenable sur le groupe, qui -malgré le look bad guy aux lunettes noires de Tom Meighan- faisait du bien à entendre. Sergio au top de la forme, le concert a enchaîné ce qui représentent des tubes à mes yeux : Underdog, Where did all the love go?, empire, sans oublier Club foot et pour clôturer le concert sur LSF, en passant par mon adoré Vlad the Impaler !!!! (♥♥)

A la sortie, les yeux sont éclatés, mais les oreilles en ont pris plein la vue ! Le groupe, je les pardonne, même si j’ai voulu les boycotter à cause de tous ces reports, puisque Tom s’est magistralement excusé d’un « We finally made it, thank you for your patience! » Hahaha, Tom is magic.

Enfin, après cette jolie soirée, il était temps pour nous de rentrer, pas la patience (et surtout le temps!) d’attendre les membres du groupes pour avoir quelques photos ou autres dédicasses  : le lendemain à 9h, fallait être à l’aéroport pour embarquer pour Paris ! Encore une folle semaine qui s’annonçait …

Photo : Kasabian @Le Bikini de Ramonville, le 09 Juin 2010

« All my friends are as sharp as razors, cut you down if you touch the faders » Vlad the Impaler from the album The West Rider Pauper Lunatic Asylum, Kasabian

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s