h1

Kasabian @Le bikini, Ramonville le 09 Juin 2010

1 juillet 2010

Arrivée une heure avant le début du concert, surprise surprise, qui retrouvons-nous ? Notre acolyte de concerts Emilie, accompagnée de Virginie, qui lui a heureusement rappelé que le concert était ce soir : c’est sûr qu’avec les 2 reports + l’annulation, c’était dur de savoir si réellement le concert aurait lieu! Enfin, cette fois-ci, les portes étaient ouvertes, déjà c’était un bon point. Première impression en rentrant -pour la première fois- au Bikini, cette salle de concerts qui fait à la fois resto, piscine et bar : super agréable. Le soleil était au rendez-vous, la piscine était mi éclairée, et hormis la horde de publicité qui nous ont été distribuées à l’entrée, le décor avec ses palmiers était d’un apaisement certain.

Enfin, publicité qui nous a fait RAGER puisqu’on a pu se rendre compte que le 13 Juillet Mister Julian Casablancas débarquait dans cette mini salle, non, on n’y croyait pas, Casablancas dans ce trou perdu et qui plus est dans ce minuscule bar à concerts de 1500 personnes? Mais pourquoiiii, pourquoi c’est quand on sera à Montréal ? (Checkage sur le site officiel le soir même, bordel c’est vraiment vrai qu’il vient dans quelques semaines !!) Bref, la première partie nous a permis d’oublier momentanément d’oublier ce détail et (je ne me souviens plus du nom du groupe) nous a fait une démonstration royale de comment assurer lorsque t’es tout seul sur scène avec ta guitare, deux micros et un ordinateur. Superbe première partie, juste le temps de souffler avant que la foule ne se compacte un peu plus.

Début du concert, on a déjà chaud, mais Emilie, Virginie, l’Homme et moi nous serrons comme des crevettes pour essayer d’atteindre un peu plus la scène. Attend, on a attendu presque 8 mois pour les voir, maintenant je tuerais s’il le faut ! Ambiance superbe, les 4 lads ont enchaîné Fast Fuse avec Shoot the Runner qui a complètement électrisé la foule. Juste le temps de voir un petit groupe de gens forcer le passage que l’on s’est fait embarquer avec eux, tant mieux, j’ai pu avancer d’au moins 5 mètres ! Petite salle oblige, la vue était carrément imprenable sur le groupe, qui -malgré le look bad guy aux lunettes noires de Tom Meighan- faisait du bien à entendre. Sergio au top de la forme, le concert a enchaîné ce qui représentent des tubes à mes yeux : Underdog, Where did all the love go?, empire, sans oublier Club foot et pour clôturer le concert sur LSF, en passant par mon adoré Vlad the Impaler !!!! (♥♥)

A la sortie, les yeux sont éclatés, mais les oreilles en ont pris plein la vue ! Le groupe, je les pardonne, même si j’ai voulu les boycotter à cause de tous ces reports, puisque Tom s’est magistralement excusé d’un « We finally made it, thank you for your patience! » Hahaha, Tom is magic.

Enfin, après cette jolie soirée, il était temps pour nous de rentrer, pas la patience (et surtout le temps!) d’attendre les membres du groupes pour avoir quelques photos ou autres dédicasses  : le lendemain à 9h, fallait être à l’aéroport pour embarquer pour Paris ! Encore une folle semaine qui s’annonçait …

Photo : Kasabian @Le Bikini de Ramonville, le 09 Juin 2010

« All my friends are as sharp as razors, cut you down if you touch the faders » Vlad the Impaler from the album The West Rider Pauper Lunatic Asylum, Kasabian

h1

Kasabian

3 mai 2010

Kasabian, c’est le groupe britannique composé de Tom Meighan, Sergio Pizzorno, Christopher Edwards et Ian Matthews qui émerge en France. Un réel succès en Angleterre, où je les ai découvert, alors qu’ils faisaient la première partie d’Oasis à Wembley. Rien que ça ! C’est sûr, ici, il n’en sont pas encore là (ils remplissent seulement un Olympia !), mais je ne doute pas de leur futur triomphe. Eurockéennes, V Festival, Rock im Park… & également la première partie de Muse au Stade de France (uniquement le 12), Kasabian sème sa musique un peu partout en Europe, et va même jusqu’au Japon, l’Australie et tout ce petit monde là, et c’est pas nous qui allons nous plaindre !

Mon Homme m’a gentiment prêté son disque du premier album, tout simplement nommé « Kasabian », et j’ai juste accroché. Puis à flâner sur la toile, j’ai pu trouver des vidéos (hum merci DailyMotion!) de ce groupe qui m’a subjugué avec Shoot the Runner, LSF, Club Foot (également sur la BO du film Goal!), I.D. … jusqu’à ce que j’entende le dernier album que nous avons gracieusement acheté à notre retour de vacances. & là, j’ai envie de dire c’est limite la consécration (pour moi, évidemment) : Underdog, Fire, Ladies and Gentlemen, Secret Alphabets, Take Aim, Swarfiga… Enfin, vous l’avez compris, la totalité des compos, avec Vlad the Empire et Where did all the love go? qui m’ont achevées! Tout ça pour dire que, depuis que je les avais vus à Wembley, j’ai très envie de les revoir ! Du coup, j’avais fait ma petite enquête pour enfin découvrir qu’ils passeront au Bikini de Ramonville Saint Agne le  25 Novembre 2009. Quoi, sérieux ?! Mais viens, chéri ! Moins de deux heures après, j’avais mes fameux billets en main … sauf qu’on ne sait pas trop pourquoi, ils ont décidé de reporter ce concert au 23 Février. Soit ! Le jour J arriva… Nous arrivâmes à la salle de concert… & il s’est avéré que l’un de ces messieurs avait eu un problème médical. (soit disant une indigestion) Quoi ?? Ils le font exprès ou quoi … Surtout que le lendemain, ils étaient présents aux NME Awards, Haha comble de l’ironie… Bref ! Ils avaient fait tout un blabla histoire qu’on puisse se faire rembourser nos billets. & il y a pas si longtemps, j’ai découvert qu’ils avaient remis une date en début Juin : naïve que je suis, j’ai évidemment repris des places! Et Hop, 45€ de plus qui s’envolent… Bye bye ! Alors bon, j’espère qu’ils auront au moins un petit mot d’excuse, Si toutefois on arrive à les voir en ce 9 Juin 2010… Je vous redirais ça en tant et en heure ! PS : J’espère que Tom aura ses longs cheveux.😀

Official Kasabian MyspaceOfficial Kasabian WebsiteOfficial Kasabian French

« It don’t matter, I won’t do what you say ; You’ve got the money and the power, I won’t go your way », Underdog from the album The West Rider Pauper Lunatic Asylum, Kasabian

h1

Kid Bombardos + Jil Is Lucky @Café Rex de Toulouse : AWESOME !

28 avril 2010

Une fois n’est pas coutume, nous revoilà, mon Homme et moi, devant l’entrée d’une salle de concert… Voici le Rex, contenance quelques centaines de personnes, bar sobre et élégant. A chaque découverte d’une salle, l’excitation monte : qu’est-ce que ça va donner ?

Une affiche nous indique que Kid Bombardos sera la première partie de Jil : jamais entendu parler, mais rien que le nom sonne rock’n’roll ! Dans l’attente, on va chercher de quoi trinquer au bar. L’ambiance qui règne ressemble à un afterwork, mais tout s’efface lorsque les premières notes du groupe s’envolent. Sur un rythme punchy, les quatre jeunes hommes nous offrent une prestation bien ficelée, dans laquelle l’influence des Strokes se ressent. Qu’importe, à les voir se déchaîner sur leur propre musique, ça donne envie de bouger. Électrifiant, ça oui ! Ils aiment ce qu’ils font et ça se voit. _ A la fin de leur performance, les Kids nous donnent même une dernière chanson de rappel, pour enfin finir sur un solo qui résonne encore dans ma poitrine. Joli spectacle, et jolie sortie. En tous cas pour moi, les Kid Bombardos, c’est une affaire à suivre…

Vient ensuite le temps du JIL : toute en douceur, leur intro est douce et mélo à la fois, pour ensuite nous faire (re)découvrir un univers rock et unique. Avec Uptight, le beau Supernovas, My friends, et bien sûr le  célèbre Wanderer, (musique officielle de Flower by Kenzo, à voir ici) le concert est ponctué par des blagues très … décalées, mais rassurez-vous, JIL les assume pleinement. (Le T de Toulouse… hum :)) Le groupe, majestueusement orchestré, est unique en son genre : la batterie est parfaite, la basse et les guitares géniales. Et que dire du violoncelle… magnifique et harmonieux, vraiment à couper le souffle (violoncelliste qui au passage est vraiment très sympa & n’a pas du tout d’accent contrairement à ce que l’on pourrait croire au vu de ses origines tchèques ou qqch comme ça :p). Les musiciens assurent, et ça donne un des meilleurs groupes français de notre génération. Le seul ou presque, qui arrive à nous faire aimer le rock français pas tout à fait français… I may be late. Quoi, déjà la fin! Le temps défile à toute vitesse! Oui, la dernière note s’envole, pour ensuite revenir pour un Hoovering Machine imposant et incroyable! Déjà qu’au Réservoir (Paris, 11e) en Juillet dernier j’avais complètement adhéré (Oldelaf & Monsieur D + Mademoiselle K en première partie), c’est sûr, là, je deviens Fan de JIL & de ses musiciens.

(n’ayant pris aucune photo durant le concert, je poste celle-ci très jolie piquée sur France-inter, lors du Pont des Artistes)

Je vous invite donc à découvrir ou à redécouvrir ces deux groupes qui participent à faire vivre le rock français et à aller voir leur show:)

Official Kid Bombardos Myspace

Official Jil Is Lucky MyspaceOfficial non-official JILOfficial Twitter (ou l’on peut d’ailleurs voir une pause-pastis au Saint Pierre!)

Oui, le vinyle en a pris un coup.. mais il a fait du chemin (Paris-Blagnac-Cugnaux-Toulouse-Cugnaux)

« Now that winter is over, Now that our parents are older , Let’s live our life, Let’s live our life.. », Winter is Over from the album Jil Is Lucky, Jil Is Lucky

h1

Matthieu Chedid fait terminer Onde Sensuelle par une parfaite inconnue.. à la voix surprenante !

17 avril 2010

Oui oui oui, comme toujours, suite à mon trouble nostalgie-post_concert, je flâne des heures entières à trouver des vidéos de l’Artiste. Oui, -M- est ma nouvelle idole! Passion confirmée par cette vidéo, où encore une fois le showman a étonné, pour toujours briller. & c’est ainsi qu’une dénommée Florence, parfaite inconnue, prend la place du grand -M- pour nous donner une version très jolie de cette chanson déjà magnifique. Enfin, à vous de juger…

Vous pouvez également découvrir les Rêves de Mathieu ici. Le concept ? Partager ses rêves, pour nous mener jusqu’à Lui.

Je vous laisse avec ce magnifique acoustique de Semaine…

« Tes doubles sens si romantiques m’ont troublé, Onde magique; Y a-t-il un sens à ta venue, as-tu un nom? Moi non plus… » Onde sensuelle de l’Album Je dis Aime, Matthieu Chedid

h1

M @ Zénith de Toulouse les 10 & 11 Avril 2010 : AWWWWW !

12 avril 2010

Par où commencer ?! Que décrire en amont avec tout ce qu’on a vécu lors de cette soirée mémorable au Zénith de Toulouse…

-M-, un monument de la scène française ? Je n’étais pas convaincue. J’aimais ses chansons, mais sans plus. & Matthieu Chedid a su me faire changer d’avis dès la première chanson de son spectacle, Mister Mystere. Certes, l’album, je l’ai écouté. Certes, je l’avais apprécié. Mais la prestation qu’il nous a offerte était si vraie, si généreuse, si rafraîchissante, que je n’ai pas les mots pour décrire Ô combien j’étais envoûtée : pas moins de deux heures trente d’éclate totale entre décadence et complicité. -M-, en guitariste hors pair, nous a offert des solos magiques, et a même poussé jusqu’à jouer avec ses dents et sa langue.

Un grand prodige de la scène : chaque fois, l’artiste n’hésitait pas à faire participer son public, si cher, qu’il a remercié maintes et maintes fois. De ses Merci Beaucoup chuchotés à la fin d’une chanson au Merci de faire Vivre notre Musique final, -M- et son équipe toute aussi grandiose se démarque de façon inextricable à son personnage : perruque majestueuse en plumes noires, costumes saillants et parfaitement ajustés au grand artiste, -M- a électrisé le public, et ce dès le début en faisant le tour complet de la salle, passant dans les rangs, et même en plein milieu de la fosse. Quelle hystérie dans cette fosse, à ce moment là !

Sa générosité s’en ressent d’autant plus lorsqu’il se pointe devant nous pour se taper un petit solo de guitare avec un petit garçon d’environ 7 ans, qu’il fait monter quelques fans sur scène, et porte même un bambin sur ses épaules ! A noter qu’il a également fait monter des stands d’Amnesty International par exemple, en plus de son point de vente.

Entre éclate totale et moments d’intimité, Matthieu Chedid s’est offert à son public d’une manière si authentique et si profonde, que même les plus sceptiques aimeront son show. Ses mises en scènes et son équipe (très familiale, avec Anna & Joseph Chedid, avec la reprise notamment pendant le spectacle de Hold Up, de son père Louis) ont fait de lui un showman très loin devant les autres et je parle là au niveau international._ Piano, Guitare, tout lui sied à merveille et c’est avec plaisir que l’on peut le voir mettre en avant ses musiciens, qui sortent également des disques, afin de les faire connaître un peu plus. Son amour pour la musique transpire même à travers ses inombrables participations, par exemple sur la Divinidylle Tour de Vanessa Paradis à la guitare, ou sur le single de Thomas Dutronc, et j’en passe.

Enfin, je m’éparpille, mais tout ça pour dire que C’est sûr, le -M-atchistador, décalé, entier, rock & funky, ON L’ADORE!

Photo : -M- qui termine sa course dans les tribunes, live @Zénith de Toulouse, 10 Avril 2010

Le site Officiel

« Si j’avais ta confiance, Alors ce serait sans danger ; Si seulement j’étais sûr, Ma tête sur ce mur.. Un rêve », Close to Me from the album live Le Tour de M, Matthieu Chedid

h1

Florence Foresti, la Maman la plus Rock’n’Roll de France

9 avril 2010

Rigoler, ça je sais. & pourtant, Florence Foresti a réussi a me tenir en haleine du début à la fin de son spectacle, et je n’ai été aucunement déçue. Le premier spectacle que j’avais vu d’elle, Florence Foresti fait des sketches, était à tomber à la renverse. Avec un tel niveau, je me demandais comment faire mieux ! Et Florence a été éblouissante. Le temps est passé à une vitesse folle, les abdos travaillaient, et rien ne semblait pouvoir faire de l’ombre à la jeune maman de la petite Toni, qui fera 3 ans en Juillet…

Florence est tellement populaire à Toulouse qu’elle y a fait 2 dates, et en a rajouté une en Novembre prochain ! A tout entendeur … Nous serons déjà partis pour Montréal, mais justement, on lui dit A plus dans l’bus au festival Juste pour Rire ! A guetter dans les prochaines semaines…

Photo : Florence Foresti lors du Rappel, le Vendredi 26 Mars 2010

Official MotherFucker Tour

« Salut Toi, (virgule = courbe = sensualité) Comment vas-tu ? (inversion des mots = embrouille) » Florence Foresti from the Mother Fucker Tour

h1

Muse en Concert : Votez pour votre playlist préférée

9 avril 2010

Le stade de France du 11 Juin va être dément : j’ai tout pensé, à commencer par les cheveux bleus, mon tee shirt violet de Muse trop IN, mes baskets adorées, mon mini sac à dos histoire de pas crever de faim et de soif! Il reste tout de même le snack, mais passer 5 heures dans la file pour être au plus près de la scène ne se gâche pas en allant s’acheter un sandwich ! Non mais oh. J’ai donc trouvé un lien histoire de parfaire encore plus cette soirée qui s’annonce déjà magique, à voir ici. Muse, qui a toujours été au plus proche de son public, notamment en partageant des photos de leurs voyages de tournée sur leur Official Twitter, offre la possibilité à ses fans de voter pour les trois chansons qu’ils préfèrent : j’ai déjà largement fait ma part du gâteau en allant voter tous les jours (ou alors si j’ai raté un jour je le refais plusieurs fois le lendemain! XD) Ma playlist idéale ne se fera pas sans la reprise de Can’t take my eyes off you, Bliss et Muscle Museum. (et évidemment Knights of Cydonia mais je pense qu’elle y sera dans tous les cas !)

Alors si comme moi vous espérez voir vos chansons préférées durant cette soirée, Viendez & Votez !

Photo

« Destroy the spineless, show me it’s real; Wasting our last chance  to come away; Just break a silence  ’cause i’m drifting away, away from you », New born from the album Origin Of Symmetry, Muse

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.